Logement social : un enjeu majeur pour la métropole toulonnaise

Plus de sept sur dix des foyers varois sont éligibles au logement social. Et, on le sait, peu de nos communes sont en règle avec la Loi qui stipule que chacune de celles de plus de 3500 habitants doit disposer de 25 % de logements sociaux.

 

Un récent fait d'actualité, rapporté par le quotidien Var-matin, illustre, si besoin était, notre regrettable carence dans la grande aire urbaine littorale des alentours de Toulon...

 

N'est-il pas en effet désolant qu'il soit difficile de répondre à la situation douloureuse que connaît cette habitante dont notre journal local expose la détresse ? Ce qui y est expliqué concerne notre grande ville voisine, mais des cas de la nature de celle objet de l'article de presse existent trop souvent partout dans notre territoire. Et La Seyne en connaît très régulièrement. D'ailleurs, il suffirait de changer quelques mots à l'article pour illustrer la détresse que connaissent certains Seynois, ainsi que l'a imaginé un ami qui a réalisé le montage ci-dessous que je livre aux visiteurs de mon blog...

 

Seule la ville de La Garde fait en effet figure de bon élève dans notre métropole. Du fait qu'elles abritent les plus grands ensembles d'HLM du Var, beaucoup pensent que La Seyne et Toulon disposent du nombre légal d'habitats sociaux, mais, hélas, il n'en est rien, même si d'autres communes sont beaucoup moins bien dotées qu'elles.

 

Nous devons tous nous remonter les manches pour rattraper notre retard, à commencer bien sûr par les communes les plus en carence. Dans notre département méridional où le logement privé affiche des loyers extrêmement élevés, l'égalité d'accès à un toit que prévoit la loi républicaine justifie un effort partagé pour que toutes les communes de notre territoire, de la limite des Bouches-du-Rhône à l'est toulonnais, comblent leur retard.

 

Ce n'est pas toujours et partout facile, car il faut combiner la construction, parce que les acquisitions-rénovations d'habitat existant ne suffisent pas, avec la préservation et le développement de la qualité de vie, notamment environnementale, sanctuarisant et confortant les espaces naturels et agricoles et les espaces d'activité économique propre. Difficile équilibre à trouver. Mais enjeu majeur des années à venir...


 

Marc Vuillemot, maire de la Seyne-sur-Mer et vice-président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée