26. juin 2020
Cet article est le dernier à être mis en ligne sur mon blog jusqu'à dimanche soir. Ce vendredi à minuit sera close la campagne pour le second tour de l'élection municipale. Une campagne inhabituelle du fait des nécessités de se prémunir contre le coronavirus, sans réunion publique, sans porte-à-porte, très peu de distributions de tracts (ça c'est plutôt pas mal pour l'écologie), mais, en revanche, beaucoup plus d'informations apportées via Internet, les blogs, les réseaux...

26. juin 2020
C'était inévitable : à force de flirter avec l'extrême-droite et d'utiliser ses méthodes indicibles, les acteurs de la coterie, soi-disant rassembleuse, qui s'est constituée autour de Madame Bicais, s'est livrée sans vergogne à de la surenchère populiste qui, au bout du compte, risque de profiter à ceux qui haïssent les valeurs républicaines. Les gauches et l'écologie seynoises sont fières d'être vécues comme ce rempart face aux alliances délétères de circonstance et aux...

26. juin 2020
Certains esprits malins véhiculent l'idée selon laquelle je ne figurerais en tête de la liste « L'énergie positive pour une ville verte et ouverte » que parce que mon expérience me confèrerait plus de notoriété que mes coéquipiers, mais que mon intention réelle serait de démissionner quelques temps après ma réélection pour laisser place à la numéro deux de la liste, Cécile Jourda. Contrairement aux autres plaisanteries de ces mystificateurs patentés dont je m'emploie à...

26. juin 2020
Moi qui suis président d'une association transpartisane d'élus ( * ), il ne me viendrait pas à l'idée d'apporter un soutien à quelque candidat que ce soit, de n'importe quelle sensibilité, y compris du même parti que le mien, qui se présenterait à une élection face à un maire dont la collectivité est adhérente de ladite association. C'est pour cela que j'ai été surpris de découvrir dans une publication de Madame Bicais que Jean-Pierre Véran, maire de Cotignac et président de...

24. juin 2020
Jamais, dans l'histoire seynoise de l'urbanisme règlementaire, les dernières années n'auront vu autant de réductions des surfaces constructibles votées par le conseil municipal puis le conseil métropolitain. Et pourtant il se trouve des candidats de mauvaise foi qui n'ont de cesse de hurler au massacre à la bétonnière. Si ce n'était pas un sujet sérieux et essentiel pour le développement d'une ville verte, ce serait cocasse de relever que ceux-là mêmes qui font mine de s'offusquer...

24. juin 2020
Ceux qui s'obstinent depuis des années à faire capoter le projet de valorisation de l'architecture industrielle de l'ancien « Atelier mécanique » où doit se réaliser un complexe de cinémas, hôtels, commerces de bouche, de culture et de loisirs, et services, en sont une nouvelle fois pour leurs frais. Ces intervenants aux réunions publiques de Madame Bicais, investis dans une association qui saisit la justice administrative pour obtenir l'annulation de chaque délibération du conseil...

24. juin 2020
Ça n'a pas été une surprise pour moi. Valérie Hirschfield, cette Seynoise unijambiste qui investit son courage exceptionnel dans la pratique des sports pour porter des projets humanitaires et sociaux, est une amie depuis longtemps. Fidèle en amitié et aux valeurs républicaines et solidaires qu'elle partage avec moi, Valérie, qui accompagnait un autre ami, Patrice Bessone, en figurant en bonne place sur la liste qu'il conduisait pour le premier tour, a fait savoir le soutien qu'elle...

24. juin 2020
Malgré les explications que je lui ai fournies il y a quelques mois après ses allégations empreintes de ce que je considérais alors comme n'étant que des erreurs, Madame Bicais persiste dans ce qui devient un concours de duplicité. Il faut en effet, soit être incapable de comprendre les données objectives de la situation financière, ce qui est inquiétant lorsqu'on prétend incarner l'alternance à la gestion rigoureuse que nous proposons de poursuivre, soit – et je penche pour cette...

24. juin 2020
Marc Vuillemot Dans un récent article de mon blog, je regrettais que des contrevérités soient utilisées pour tout argument par des candidats d'une liste à la toute prochaine élection municipale. Et j'invitais les concurrents à s'abstenir de ces pratiques d'un autre temps, pour redorer l'image de la démocratie. Hélas, les vilaines habitudes persistent. De mensonge en mensonge, on fait le calcul qu'on peut finir par abuser les électeurs seynois. Au lieu de parler de perspectives – si...

18. juin 2020
L'article 450-1 du code pénal stipule que « constitue une association de malfaiteurs tout groupement formé ou entente établie en vue de la préparation (...) d'un ou plusieurs crimes ou d'un ou plusieurs délits (...) ». Lorsqu'on se réfère à la Loi, ça fait tout de même froid dans le dos de lire le qualificatif d'« association de malfaiteurs » utilisé par une candidate pour désigner un soi-disant cartel incongru et contre-nature qui se constituerait à La Seyne, de...

Afficher plus